PRESENTATION

Musique en Wallonie est une initiative destinée à mettre en valeur par le disque le patrimoine musical et les compositeurs de la Communauté Wallonie – Bruxelles. Sa gestion est le fait d’une association sans but lucratif qui réunit des musicologues, chercheurs et animateurs du monde musical francophone belge.

Le label discographique Musique en Wallonie est né en 1971. Très vite, des inédits de Lassus, Binchois, Ciconia, Fétis, Vieuxtemps, Hamal, Chaumont et bien d’autres s’inscrivent au programme.

Les disques Musique en Wallonie sont aujourd’hui distribués dans plus de vingt pays des cinq continents et le catalogue actuel est une autre invitation au voyage : dans le temps, celui-là. Du moyen âge, représenté par le Manuscrit Vari 42 copié à l’abbaye Saint-Jacques à Liège au XIIIe siècle, on traverse l’ère renaissante, baroque et classique avec Tinctoris, Du Mont, Danielis, Fiocco, Romero, Saint Luc, Renotte ou Pieltain. On passe ensuite de la Révolution – avec Gossec et Grétry – au romantisme et à la « fin de siècle » illustrée par Franck, Lekeu, Mathieu, Eugène et Théo Ysaÿe, pour s’ouvrir enfin au XXe siècle avec Pâque, Jongen, Biarent, Huybrechts ou Absil.

Des solistes et des ensembles de première valeur ont prêté leur talent à cette entreprise : H. Schoonbroodt, A. Froidebise, J.-C. Vanden Eynden, D. Blumenthal, M. Nordmann, T.-M. Gilissen, D. Cornil, P. Koch, Z. Vandersteene, J. Bastin, L. Devos, S. Stubbs, mais aussi J. Schröder, J. Van Immerseel, J. Savall, P. Herreweghe, A. Florio ou C. Rousset, sans oublier des formations comme l’Orchestre philharmonique de Liège, le Choeur de Namur, l’Orchestre royal de chambre de Wallonie, l’Orchestre national de Belgique ou le Quatuor du TRM, mais aussi le Collegium Vocale de Gand, le Knabenchor de Hanovre, le Clerck’s Group, les ensembles Currende, Huelgas, Hesperion XX ou Venance Fortunat, la Capella de Turchini et la Simphonie du marais.