> Dans la même collection
> A la même époque

André-Ernest-Modeste Grétry

Guillaume Tell

Orchestre et Chœurs de l’Opéra royal de Wallonie

Anne-Catherine Gillet – Madame Tell
Marc Laho – Guillaume Tell
Lionel Lhote – Gessler
Liesbeth Devos – Marie
Natacha Kowalski – Le fils Tell
Patrick Delcour – Melktal
Stefan Cifolelli – Le fils Melktal
Roger Joakim – Le voyageur

Claudio Scimone – Direction

Biographie des interprètes : Opéra Royal de Wallonie



MEW1370
Collection Inédits
Février 2014
Prix : 18 €



« L’ouvrage respire la haine de l’oppression & l’amour de la liberté ». Voilà l’appréciation donnée par le Journal de Paris à l’opéra de Sedaine et Grétry dont la première avait eu lieu deux jours plus tôt, le 9 avril 1791.
En plein ferment révolutionnaire, la représentation de cette œuvre puissante avait alors ouvert la voie : le genre de l’opéra-comique pouvait, lui aussi, donner lieu à un traitement patriotique et révolutionnaire d’un thème historique. Le thème se prêtait parfaitement à ce traitement révolutionnaire, car il s’agissait d’une légende historique qui avait acquis le statut de mythe fondateur. S’appuyant sur l’historien suisse Johannes von Müller qui avait décrit les luttes et le triomphe des confédérés, et des éléments moins bien attestés mais tout aussi essentiels comme Wilhelm Tell, personnage folklorique, l’enjeu était celui d’une tension entre les Habsbourg et les cantons dont l’autonomie croissait depuis le XIIe siècle : c’est la nomination de baillis par les Habsbourg pour surveiller ces cantons qui entraîna des rébellions, comme à Uri (au début du XIIIe siècle), puis à Schwyz (à partir de 1240). Les légendes se focalisent sur les mauvais traitements subis par ces cantons aux mains des baillis, notamment après la mort de Frédéric II et l’élection en 1273 de Rudolph, bien plus hostile aux cantons que son prédécesseur. En 1291, on assiste à l’établissement d’une ligue : ce pacte d’aide mutuelle entre les trois cantons d’Uri, Schwyz et Unterwald est l’ancêtre de la confédération suisse.
On voit bien comment de telles légendes se prêtaient à merveille aux discours de la liberté.
Ce drame en trois actes mis en scène par Stefano Mazzonis di Pralafera et dirigé par Claudio Scimone fut enregistré en live par la RTBF-Musiq’3 lors des représentations au Théâtre royal de Liège en juin 2013.

Guillaume Tell : Extraits du 5 juin 2013 par operaliege



Tracklisting
  Acte I
  Scènes 1 & 2
  1. Ouverture
  Scène 3
  2. Ma sœur, ma sœur, réveille-toi
  3. Trio : Ah, nous serons, nous serons bien heureux 
  4. Au premier rayon qui m’éclaire
  Scène 4
  5. Ah, te voilà 
  6. Trio : Tu viens, Melktal, combler ses vœux 
  Scène 6
  7. Bonjour Tell 
  8. Couplets : On ne peut de trop bonne heure
  Scène 7
  9. Mon dieu, voilà de bonnes gens
  10. Chanson : Bonjour ma voisine, bonjour mon voisin
  Scène 8
  11. Mon père, entendez-vous noisette 
  12. Ronde : Noisette, je ne veux point te cueillir
  Scène 9
  13. Puisses-tu, ma fille, un jour
  Scènes 10 & 11
  14. Le mariage est un bonheur
  15. Allons, mes enfants, allons à l’église 
  Final Acte I
  16. Final : Grands dieux, quelle barbarie 
 
  17. Entracte
 
  Acte II
  Scène 1
  18. Ciel, je le vois
  19. Duo : Ô Ciel… quoi, je perdrais mon père 
  Scène 2
  20. Air : Non, jamais… non… qui jamais eût pensé
  Scènes 3 & 4
  21. Cet homme est le plus habile tireur d’arc
  Scènes 5, 6 & 7
  22. Scène : Seigneur, Seigneur, Seigneur, miséricorde
  Scène 8
  23. Ciel ! Quel coup du Ciel… ah, vive Tell
  24. Guillaume Tell, je ne peux qu’applaudir à ton adresse
  Final Acte II
  25. Final : Nous vivons, et nous souffrons de telles ignominies
 
  26. Entracte
 
  Acte III
  Scène 2
  27. Air : Ô Ciel… où vont ces scélérats
  Scènes 3 & 4
  28. Il est sauvé 
  Scène 5
  29. Trio : Je suis altéré de vengeance
  Scène 6
  30. Bonjour, vénérable Melktal 
  Scène 7
  31. Chanson de Roland
  32. Entendez le commandement… tous en ordre 
  Scène 8
  33. Combat
  34. Chœur final : Servons aux siècles à venir et de guides, et de modèles