> Dans la même collection
> A la même époque

Et qui la dira dira, Alexander Agricola / Heinrich Isaac

Pierre de La Rue, Jacob Obrecht, Josquin Desprez, Heinrich Isaac, etc.

Dulcis Melancholia
Biographie musicale de Marguerite d’Autriche


Capilla Flamenca
Dirk Snellings, direction

Biographie des interprètes : Capilla Flamenca
Critique presse : Dulcis Melancholia ()

      



MEW0525
Collection Inédits
Novembre 2005
Prix : 18 €



L’existence de Marguerite d’Autriche (1480 – 1530) est parsemée de tragédies et de mélancolie. Femme cultivée, elle admire les arts et la musique continue à jouer pour elle un rôle majeur, qu’elle soit sacrée (il faut voir maints magnifiques livres de chœur sortis des mains d’Alamire et de ses copistes), ou profane. Souvent interprétée par les compositeurs eux-mêmes, la musique résonne quotidiennement à la cour de Malines. Parmi les principaux, citons Pierre de La Rue, sans doute son compositeur préféré et Josquin Desprez, le prince des compositeurs…



Tracklisting
 
  La jeunesse et les mariages de Marguerite
  1. Roti boully ioyeulx, Anonyme, Arr. Piet Stryckers
  2. Belle pour l’amour de vous, Josquin Desprez
  3. Vray Dieu qui me confortera, Antoine Bruhier
  4. Tous les regretz, Antoine Brumel
  5. La danse de Cleves, Anonyme, Arr. Piet Stryckers
  6. Et qui la dira dira, Alexander Agricola / Heinrich Isaac
  7. La franchoise nouvelle, Anonyme, Arr. Piet Stryckers
  8. Esperance de bourbon, Anonyme, Arr. Piet Stryckers
 
  Le destin de Marguerite
  9. Pavane 5 / La bella franceschina, Luis Milan
  10. Pourquoy tant me fault il, Pierre de La Rue
  11. Il viendra le jour désiré, Pierre de La Rue
  12. Doleo super te, Pierre de La Rue
  13. Dulces exuviae, Anonyme
  14. Si sumpsero, Jacob Obrecht / Leonhard Kleber
  15. Pourquoy non ne veul je morir, Pierre de La Rue
 
  Le règne de Marguerite
  16. Pavane 4, Luis Milan
  17. Troest mij, scoen lief, Anonyme
  18. Plus nulz regretz, Josquin Desprez / Hans Newsidler
 
  La mort de Marguerite
  19. Que vous madame / In pace, Josquin Desprez
  20. Si dedero, Anonyme