> Afficher la fiche détaillée

Titre : Dulcis Melancholia

Publication :

Date de publication :

Critique :
« La Capilla Flamenca aborde ce répertoire en prenant le contre-pied de la monochromie dont il semble en apparence constitué. L’effectif se renouvelle constamment, les chansons choisies sont de préférence les formes brèves, et surtout un admirable travail de reconstitution permet d’entendre quatre basse-danses, également extraites d’un manuscrit de Marguerite, mais très rarement jouées car notées sous forme de canevas. Sur des rythmes enlevés, et avec une panoplie raffinée de timbres instrumentaux, on découvre alors un autre aspect, beaucoup moins connu, de la mélancolie margaritique. Quant au chant, il rayonne, comme toujours avec la Capilla, et la façon dont les voix aux timbres très caractérisés s’entrelacent dans les émouvants Tous les regrets ou bien Plus nuls regrets donne son cachet à cette évocation. »
Marc Desmet, Le Monde de la Musique, juin 2006

« Superbe programme que celui de ce disque qui dresse un portrait musical tout en finesse de Marguerite d’Autriche et, au-delà, apporte un témoignage intéressant et extrêmement pertinent sur le répertoire et les pratiques musicales en vigueur à la cour des Pays-Bas dans la première moitié du 16e siècle. […] Quatre voix et six instrumentistes sont réunis pour l’occasion, afin d’interpréter cette musique subtile et raffinée avec la juste expression du verbe, celle qui permet d’atteindre les plus intimes frémissements de l’âme. »
Jean-Marie Marchal, Crescendo, mars-avril 2006