> Afficher la fiche détaillée

Titre : Du Fay, Les messes à teneur

Publication :

Date de publication :

Critique :
« Sous la direction de Rodin, brillant musicologue américain, deux femmes et six hommes se distinguent de leurs devanciers par des tempos nettement plus allants et un ton franc, vif, dynamique. Les lignes vocales très dessinées s’incarnent dans des timbres individuels bien affirmés. On est loin de l’alanguissement qui rend parfois ce contrepoint un peu évanescent et uniforme. L’objectif assumé d’accentuer la diversité des effets imaginés par Du Fay est brillamment atteint ; il permet au passage de goûter les contrastes et l’évolution stylistique du maître au fil de ces quatre messes. Après un remarquable double album consacré à Josquin et à l’un de ses collègues méconnus de la chapelle papale, Cut Circle entre dans la cour des grands. »
David Fiala, Diapason, octobre 2016
“All serious collectors will want this issue of all four works, beautifully sung, beautifully recorded, beautifully presented and always exhilarating.”
David Fallows, Gramophone, juillet 2016
“This is the most splendid early Renaissance recording in some years, an absolutely essential acquisition for every collector.”
J.F. Weber, Fanfare Magazine, juin 2016
“Ohne in irgendwelche Manierismen zu verfallen, leuchten die fantastischen Sänger des Ensembles Cut Circle mit viel Gefühl für Balance und Energetik gerade auch jene Passagen aus, in denen sich Dufay in besonderen Kunstfertigkeiten ergeht, in scholastische Rätsel […]. Solche Rätsel geben der Anmut des musikalischen Atems zwar ein Fundament, hemmen aber nicht ihren Flug. Ganz, als wäre sie nicht von dieser Welt, diese Musik.”
Helmut Rohm, BR-Klassik.de, mai 2016
“De uitvoeringen zijn zonder meer knap. De zangers [van Cut Circle] zingen vibratoloos en haarzuiver, en de dikwijls schijnbaar van een vaste maatindeling losgezongen ritmes hebben voor hen geen geheimen. Ook krijgt elke mis zijn eigen karakter.”
Frits van der Waa, De Volkskrant, mai 2016
« Par son nom, Cut Circle (« défiant la gravité »), l’ensemble de Jesse Rodin, fait allusion au caractère tourbillonnant de la musique de la Renaissance. Il en fait une superbe démonstration dans les enchevêtrements du chant religieux autour de ses mélodies de support. Fascinant ! »
Serge Martin, Le Soir, mars 2016
“Das Ensemble bietet eine ebenso klangschöne und klangvolle wie auch durchsichtige und strukturell klare Umsetzung.”
Michael Wersin, Rondo Magazin, avril 2016