> Afficher la fiche détaillée

Titre : Poldowski - Mélodies

Publication :

Date de publication :

Critique :
« Ni précieuse ni pédantes, les Mélodies de Poldowski confessent à demi-mot une parenté – sans plus, car elles sont aussi éminemment originales –, avec celles de Debussy, Ravel, Fauré et Poulenc. [...] La jeune et talentueuse soprano Elise Gäbele, par ailleurs musicologue, est une interprète idéale de ces pages, dont elle rend on ne peut mieux les nuances et états d’âme. Son timbre clair et sans nuage, son phrasé délicatement ciselé et agrémenté d’une parfaite diction, épousent avec merveille le piano Erard voluptueux d’un Philippe Riga tout aussi convaincant. [...] La qualité des recherches ayant mené à cet enregistrement et l’élégante présentation d’ensemble achèvent de faire de ce disque un très beau parti. »
Olivier Vrins, Crescendo, avril-mai 2008

« Beaucoup de ces pages, inédites, n’ont pas (encore) été retrouvées. Nous restent surtout des mélodies – une quarantaine – dont celles découvertes dans un lot de partitions de la bibliothèque d’Octave Maus, par le flair de Manuel Couvreur qui dirige avec Frédéric Lemmers cet enregistrement serti dans un élégant petit livre. Et c’est une authentique révélation que nous offre l’interprétation raffinée de la soprano belge Elise Gäbele et du pianiste Philippe Riga sur un piano Erard de 1900, d’une sonorité à la fois douce, feutrée et précise. [...] Le piano ne se contente pas de ronronner, d’accompagner le chant, il crée avec lui un vrai duo, et mène son propre jeu, et Philippe Riga, délicat mais engagé, excelle à croquer ces brefs tableaux, en mélancolie, sarcasme ou sourire. [...] Un tempérament de feu qui couve sous une voix à la parfaite articulation française, un timbre clair, une voix charnue, une focalisation nette et une intériorité qui évite toute préciosité. À découvrir. »
Michèle Friche, Le Soir, octobre 2007