> Afficher la fiche détaillée

Titre : Johannes Tinctoris - Missa L’homme armé, Missa Sine nomine

Publication :

Date de publication :

Critique :
« The Clercks’Group rend enfin justice au compositeur avec deux messes représentatives des courants artistiques du temps. […] Dans les deux cas, un contrepoint sophistiqué à mi-chemin entre les formidables constructions formelles des messes d’Ockeghem et la liberté, voire l’irrépressible jaillissement mélodique dont témoignent celles d’un Josquin Desprez. »
Jacques Barbier, Diapason, juin 1998

« Dans la Missa sine nomine n°1, l’une des trois qui nous soient parvenues, Tinctoris dévoile l’originalité de son talent en écrivant pour trois voix graves et en construisant son œuvre dans un mode irrégulier très peu fréquenté par les musiciens de l’époque (le mode d’Ut protus qui suppose deux transpositions, à la quarte supérieure et à la quinte inférieure) et qui donne à l’ensemble une couleur très particulière, tout en douceur. »
François Camper, Répertoire, septembre 1998

« The music itself is every bit as exhilarating and carefully thought out as the treatises, and presents a considerable challenge for both performer and listener. This disc provides a rare opportunity to hear an accomplished group attempt to come to terms with some of the most demanding music of the repertory. »
Jenny Hodgson, Early Music Magazine, février 1999

« Al equilibrio de las voces, inclinado hacia las tesituras graves, el magnífico conjunto de Wickham añade una transparencia y una capacidad para el matiz de gran emotividad. Soberbio. »
Pablo J. Vayon, Diario de Sevilla, octobre 2004

« Wie von einem so bedeutenden Theoretiker vielleicht zu erwarten ist, gibt sich die stilistische Physiognomie Tinctoris’ strenger als die von Zeitgenossen wie etwa Dufay. Doch sei Strenge hier nicht mit Trockenheit gleichgesetzt. Wer sich in die Musik Tinctoris’ vertrieft, wird in ihr eine herbe, manchmal auch melancolische Schönheit entdecken. Jedenfalls ist zu bedauern, daß es von ihm so wenige Kompositionen gibt.
Die scharfgeschnittene Interpretation der Clerk’s Group paßt hervorragend zur zwischen Sinnlichkeit und Intellekt vermittelnden Tonsprache Tinctoris’. »
Thomas Schulz, Concerto, juillet-août 1998